La berce du Caucase dans la MRC du Val-Saint-François

12 juillet 2017

Depuis le mois d’avril, les équipes de Quadra environnement sont à pied d’œuvre afin de caractériser et d’éradiquer les nombreuses colonies de berce du Caucase présentes sur les territoires de la ville de Valcourt ainsi que des municipalités de Maricourt, de Racine et du Canton de Valcourt. Ces activités sont le résultat d’une concertation régionale visant à coordonner les efforts de lutte à la berce du Caucase, une espèce exotique envahissante toxique. Étant donné la présence prolongée de la plante le long des cours d’eau, l’invasion s’est propagée sur près de 22 km à travers les 4 municipalités. À Racine, foyer d’introduction de la plante dans la région, le niveau d‘envahissement est majeur. Il s’agit, possiblement, de la plus grosse population de berce du Caucase au Québec.

Les principaux objectifs pour 2017 consistaient dans un premier temps à connaître l’ampleur de l’invasion dans le bassin versant de la rivière Yamaska, à entreprendre les travaux massifs d’arrachage dans les secteurs où la berce était caractérisée et de freiner l’expansion des colonies, voire d’en éliminer certaines, dans les secteurs nouvellement caractérisés.

Bilan des travaux réalisés par secteurs en 2017

Racine 

Inventaire réalisé entre le 29 avril et le 1er juin. Des populations de berce du Caucase ont été caractérisées dans secteurs suivants :

  • Le chemin Turcotte et les fossés situés au nord et à l’ouest en direction de la piste cyclable;
  • Le chemin Neider et le réseau hydrographique s’écoulant en direction du ruisseau Benda;
  • Le tronçon de la piste cyclable et le réseau hydrographique et récréatif (piste de ski de fond) présent entre les hauteurs du chemin Turcotte et le ruisseau Benda;
  • Les deux rives du ruisseau Benda, sa plaine inondable et ses tributaires;
  • Les colonies situées à proximité à l’est de la jonction entre la route 222 et la route 243, ainsi que le ruisseau traversant cette dernière jusqu’à son exutoire;
  • Les colonies situées à proximité du 340 chemin Flodden et le réseau hydrographique s’écoulant vers le ruisseau Miller.

Canton de Valcourt

Inventaire réalisé entre le 29 avril et le 13 mai. Des populations de berce du Caucase ont été caractérisées dans secteurs suivants :

  • Le tronçon de la piste cyclable;
  • Les deux rives du ruisseau Brandy;
  • La route 243, le chemin du 3e Rang, ainsi que des signalements situés sur des terrains privés.

Maricourt

Entre le 6 mai et le 1er juin, des opérations intensives d’arrachage de tous les plants visibles ont été réalisées sur les deux rives du ruisseau Brandy ainsi que dans les champs limitrophes. Plus de 3000 plants ont été retirés.

Valcourt

Entre le 6 mai et le 9 juin, des opérations intensives d’arrachage de tous les plants visibles ont été réalisées sur le principal vecteur de dispersion, soit les deux rives du ruisseau Brandy et la rive droite de la rivière Noire. Le second foyer d’invasion situé dans le secteur de la rue Cousineau et dans le boisé du Golf a aussi été passé au peigne fin. Au total, plus de 7000 plants ont été retirés.

Emprise de la piste cyclable (MRC)

Un inventaire a été réalisé le 29 et 30 avril sur tout le tronçon de la piste cyclable entre le chemin Neider et le chemin du 3e Rang.

En raison du danger que représente la présence des plants de berce sur la piste cyclable, des opérations intensives d’arrachage se sont déroulées entre le 29 avril et le 19 mai. Tous les plants visibles dans la zone de 1.5 m de part et d’autre de la piste, soit l’équivalent de 2 700 m 2 ont été déracinés. Les secteurs fortement perturbés ont été ensemencés pour freiner une éventuelle recolonisation de l’emprise par la berce du Caucase.

Poursuite des travaux pour 2017

Pour les municipalités de Racine et du Canton de Valcourt, des travaux visant à contrôler le réservoir de graines débuteront à la fin du mois de juin. L’analyse des données de l’inventaire aura permis d’identifier les secteurs d’intervention prioritaires pour cet été. Les propriétaires des terrains visés par les travaux ont été avisés. Les travaux de contrôle focaliseront essentiellement sur les plants matures, c’est-à-dire ceux qui produiront des semences en 2017.

Pour les secteurs de Maricourt, de Valcourt et de la piste cyclable, un second passage est prévu afin de reprendre le contrôle d’une éventuelle reprise et d’éviter, par-dessus tout, que d’autres plants produisent des graines cette année. Des ensemencements ont été prévus dans les secteurs où l’arrachage des plants aura laissé trop de sol à nu.

À la fin de l’été, un rapport d’avancement des travaux sera présenté aux différents partenaires de la concertation par Quadra environnement avec à la clé une stratégie de contrôle à long terme.

Le comité des communications pour la lutte à la berce de Caucase

 

[haut de la page]
Voir toutes les nouvelles