Bilan berce du Caucase dans la MRC du Val-Saint-François

23 août 2017

Bilan berce du Caucase dans la MRC du Val-Saint-François

À partir du mois d’avril, les équipes de Quadra environnement se sont mise à pied d’œuvre afin de caractériser et d’éradiquer les nombreuses colonies de berce du Caucase présentes sur les territoires de Valcourt, Maricourt, Racine et du Canton de Valcourt. Ces activités sont le résultat d’une concertation régionale visant à coordonner les efforts de lutte à la berce du Caucase, une espèce exotique envahissante toxique. Étant donné la présence prolongée de la plante le long des cours d’eau, l’invasion s’est propagée sur près de 22 km à travers quatre municipalités. Il s’agit, à notre connaissance, de la plus grosse population de berce du Caucase au Québec.

Voici le bilan des travaux réalisés par secteur lors des mois de juillet et août.

Racine 

L’inventaire s’est continué à l’extrémité du chemin Israël-Hébert et la colonie située sur l’ancien tronçon de chemin de fer dans le secteur du chemin Desmarais. Ainsi, l’inventaire pour Racine est complété.

Étant donné que tous les plants de berce ne pouvaient être traités en 2017, les objectifs de contrôle étaient d’empêcher la formation de graines le long de certains vecteurs de dispersion, tel que les cours d’eau, et le long de la piste cyclable pour assurer la sécurité de la population. Les principaux efforts se sont concentrés sur le contrôle des plants matures, c’est-à-dire ceux qui allaient produire des semences. Aucun plant de berce du Caucase ne produira de graines sur les rives du ruisseau Benda et de la piste cyclable en 2017. Il faut aussi souligner le support du Conseil Régional de l’Environnement de l’Estrie (CREE) et du programme Emploi Été Canada grâce à qui les objectifs de contrôle ont pu être atteints.

 Canton de Valcourt

L’objectif à atteindre dans le Canton de Valcourt était de contrôler le réservoir de graines le long de la piste cyclable et sur les rives du ruisseau Brandy ainsi que d’éliminer la totalité des colonies situées en dehors des principaux vecteurs de dispersion de berce. À l’exception d’un signalement tardif situé en périphérie des principaux foyers d’invasion du Canton de Valcourt, l’objectif «zéro graine» a été atteint.

Maricourt

Un second passage à la fin du mois de juin a permis d’arracher 2000 plants supplémentaires dans la foulée des perturbations occasionnées par les travaux d’arrachage. Pour la deuxième année de suite, aucun plant de berce du Caucase n’a produit de graines à Maricourt.

Valcourt

Un second passage en juillet a permis de retirer davantage de plants manqués lors de la première visite. Au total, ce sont plus de 7000 plants qui ont été éliminés sur le territoire de Valcourt. Pour la deuxième année de suite, aucun plant de berce du Caucase n’a produit de graines à Valcourt.

 L’emprise de la piste cyclable (MRC du Val-Saint-François)

Les secteurs fortement perturbés avaient été ensemencés pour freiner une éventuelle recolonisation de l’emprise par la berce du Caucase. Le succès des ensemencements a laissé peu de traces des travaux d’arrachage et le secteur de la piste cyclable est aujourd’hui entièrement sécurisé jusqu’au printemps prochain.

En conclusion, les quatre municipalités tiennent à remercier l’ensemble des citoyens pour leur collaboration à ces travaux. Grâce à la concertation, l’invasion de la berce du Caucase est maintenant sous contrôle et ne fera que diminuer avec les années. Nous comptons sur l’ensemble des citoyens pour nous informer de toute nouvelle apparition de cette plante sur notre territoire. En tout temps, vous devez signaler la plante et surtout, ne pas intervenir vous-même sur votre propriété.

Pour toute question, veuillez vous adresser à l’inspecteur de votre municipalité.

Comité des communications pour la lutte à la berce du Caucase

[haut de la page]
Voir toutes les nouvelles